Assurance moto tout risque vs assurance responsabilité civile : Comparaison

Assurance moto

Publié le : 16 octobre 20237 mins de lecture

Les assurances sont des obligations légales en France pour tous ceux qui possèdent des engins à moteur. Personne ne peut les piloter sans elles. La couverture demandée par la loi est la minimale, celle que l’on appelle la « responsabilité civile », mais de nombreux motards préfèrent s’assurer « tous risques ». Afin de comprendre les raisons de ce choix, il suffit de comparer ce que proposent ces deux couvertures.

L’assurance « responsabilité civile » : le minimum vital

L’assurance pour les deux-roues existe en diverses formules. La plus simple d’entre elles est celle que l’on dit « responsabilité civile » ou « au tiers ». Cette couverture ne concerne que les dommages causés à un tiers, lors de l’utilisation de son scooter ou de sa moto.

Elle permet d’indemniser les dommages matériels causés à un autre véhicule, un immeuble ou une maison, mais aussi les blessures ou le décès d’un tiers victime de l’accident. Cette couverture est la seule qui soit légalement exigée en France. Même les propriétaires d’un véhicule qui ne roule pas doivent la payer. S’ils ne le font pas, ils courent le risque de gros ennuis, en cas d’incident. On considère, en effet, qu’un engin à moteur, même immobilisé, représente un danger. Il peut, par exemple, mettre le feu à un garage et occasionner des dommages aux alentours.

Il ne faut pas oublier que circuler sans assurance est un délit. L’on peut être convoqué au tribunal, si l’on ne produit pas son attestation d’assurance lors d’un contrôle. Les sanctions envisageables sont une amende, un retrait de permis, un stage de sensibilisation à la sécurité routière ou une peine de travail d’intérêt général. On peut même être convoqué au tribunal.

La plupart des organismes d’assurance, comme particuliers.sg.fr, proposent différentes options que l’on adjoint à leur contrat « responsabilité civile » afin d’en améliorer la couverture. Ils créent des packs d’assurance.

L’assurance « tous risques » : une couverture complète

L’assurance scooter ou moto « tous risques » ne se contente pas de prendre en charge les dommages causés à un tiers lors d’un accident. Elle s’occupe également des dégâts causés sur le corps, l’équipement ou le véhicule de l’assuré.

Elle tient compte aussi des risques liés au vol ou à l’incendie et peut même offrir, selon les contrats, une garantie assistance et dépannage. Dès que le véhicule est immobilisé, parce qu’en panne, il est possible de prévoir son dépannage et son remorquage. Les meilleures couvertures offrent même la possibilité de bénéficier d’un véhicule de remplacement ou de couvrir les frais occasionnés par l’immobilisation du scooter ou de la moto.

Comme dans le cas de la « responsabilité civile », des options facultatives peuvent améliorer les offres « tous risques ». Il s’agit surtout de ce que l’on appelle la « protection renforcée du pilote ». Cette garantie individuelle permet la prise en charge des frais médicaux, en cas de besoin, et celles d’autres frais comme ceux de justice, si un accident survient. La garantie « valeur à neuf » fait qu’une moto volée ou accidentée se voit intégralement remboursée à l’assuré, du moins pour les deux-roues qui ont moins de douze mois.

« Bris de glace » et « prêt de guidon » sont aussi des options qui peuvent être rajoutées à une assurance « tous risques » ou « responsabilité civile ». Ces alternatives prennent en compte l’importance et la fragilité du véhicule à deux-roues.

La garantie « tous risques » est de loin la couverture la plus complète que puisse avoir un motard ou un conducteur de scooter. C’est aussi la plus onéreuse. C’est pour cette raison que certains préfèrent ne s’assurer qu’en « responsabilité civile ».

Comment choisir son assurance scooter ou moto ?

Assurer sa moto ou son scooter en « responsabilité civile » ou en « tous risques » est, avant tout, une question de moyens. L’assurance « tous risques » est beaucoup plus coûteuse qu’une simple couverture « au tiers ». Cela tient au fait que ses prestations sont haut de gamme et englobent tous les risques que peut rencontrer un conducteur de deux-roues.

La garantie « tous risques » est fortement recommandée à ceux qui bénéficient d’un engin récent qui a une valeur reconnue sur le marché ou à ceux qui possèdent une belle machine ancienne. En sélectionnant une offre pourvue d’options telles que la protection renforcée du motard, l’on est certain d’avoir un niveau de couverture intéressant.

Cette assurance n’est pas forcément accessible à tous les porte-monnaie. Les conducteurs malussés, ceux qui ont résilié leur contrat, les jeunes conducteurs qui doivent régler une surprime, les propriétaires d’un deux-roues de quelques années, tous n’ont pas forcément intérêt à opter pour une assurance « tous risques », surtout si le deux-roues n’est pas leur moyen de déplacement privilégié. Il vaut mieux, pour eux, se tourner vers une assurance « responsabilité civile » et lui adjoindre quelques options comme celle de la « protection renforcée » du conducteur, s’ils veulent être bien couverts.

Les motards avec un taux de bonus élevé et tous ceux qui utilisent leur moto quotidiennement ont tout intérêt à sélectionner une assurance « tous risques ». Même si son coût est élevé, c’est elle qui offre les meilleures solutions en cas d’accident.

La principale différence entre une assurance moto ou une assurance scooter « responsabilité civile » et une couverture « tous risques » tient au fait que la « responsabilité civile » ne s’intéresse absolument pas au conducteur de la moto. Elle ne protège que les tiers. Or, la moto est un moyen de locomotion, parfois dangereux, pour lequel une couverture plus complète a été pensée, la couverture « tous risques ».